Démissionner pour créer son entreprise : comment avoir de l’argent ?

Démissionner et toucher les Allocations chômage

Quitter son emploi pour créer son entreprise est synonyme de folie pour la plupart des gens. D’autant plus en cas de démission ! « Tu ne vas tout de même pas quitter ton travail sans pouvoir toucher les assedics ! » Et si je vous disais que non seulement, vous pouvez les avoir, mais en plus vous aurez du temps pour vous consacrer entièrement à votre idée de génie ? Elle est pas belle la vie ?

Démissionner pour devenir entrepreneur : bonne ou mauvaise idée ?

« Tu ne peux pas démissionner sans rien avoir derrière ! Quoi ? Tu n’as pas fait de rupture conventionnelle ? Mais comment tu vas faire ? »

Si on écoute ce genre de personne, on reste dans une entreprise que l’on déteste mais dont on est dépendant parce que l’on est payé correctement. Il y a ceux qui s’entendent plutôt bien avec leurs patrons et qui auront droit à une rupture conventionnelle. Good for them. Puis il y aura ceux qui feront des arrêts maladie à répétition ou ne viendront simplement plus travailler pour pouvoir être licenciés…

Dans mon ancien emploi, j’ai fait le choix de partir « proprement ». Donc pas « d’auto-licenciement » et la rupture amiable n’était pas le style de la maison. Pourtant, malgré les réflexions de mon entourage et après trois ans de bons et loyaux services, j’ai démissionné.

Pôle emploi : un allié des entrepreneurs ?

Je me suis tout de même inscrite au Pôle emploi. J’ai fait une demande d’ARE (l’allocation d’aide au retour à l’empoi) qui a bien entendu été refusée… Puis je suis partie faire le tour du monde.

Trois mois plus tard, je suis rentrée avec des idées bien précises et plus déterminée que jamais à être épanouie professionnellement.

La réponse, négative, à ma demande d’allocations était accompagnée d’un formulaire. Il y était expliqué que quatre mois après une démission, il est possible de recevoir les allocations. Pour cela, il faut prouver  soit que l’on recherche activement un emploi, soit que l’on a un projet concret telle que la création ou la reprise d’une entreprise. Et vous savez quoi ? Peu de gens sont au courant.

Comment démissionner et toucher le chômage ?

La démarche est extrêmement simple. Quatre mois après avoir démissionné et sous condition d’être inscrit au Pôle emploi, un demandeur d’emploi peut déposer un dossier de demande d’ARE à l’accueil de son agence. Pour une personne ayant créé son entreprise, il suffit de fournir les pièces suivantes :

  • Un CV à jour
  • Le certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements (et toute autre preuve de votre création d’entreprise)
  • Les attestations de formations faites dans le cadre de votre projet
  • Les preuves de votre travail en cours sur le projet (site internet, articles, création de produits…)

 En bref, il faut mettre toutes les chances de votre côté pour démontrer votre sérieux. En ce qui concerne les demandeurs d’emploi à la recherche d’un poste salarié, il faut tout simplement transmettre des éléments justifiant de votre recherche active d’emploi (CV, mails de réponse à différentes offres d’emploi…)

Processus et délais

Le dossier est par la suite traité par une Instance paritaire régionale. Celle-ci, après étude de plusieurs cas, prendra une décision. Cela peut prendre un à trois mois selon les dates des commissions. Il ne faut pas hésiter à contacter le service allocation de Pôle emploi pour savoir où en est votre dossier.

J’ai cru comprendre que les entrepreneurs étaient particulièrement bien placés pour recevoir une réponse favorable. Je sais de quoi je parle : cela a été mon cas.

Malheureusement, l’humoriste britannique Paul Taylor n’a pas eu cette chance !

Le revenu de solidarité active (RSA) et allocation de solidarité spécifique (ASS)

Soyons honnête, nous avons souvent une vision négative du RSA. On se dit que c’est pour ceux qui ne peuvent pas travailler voire qui ne VEULENT pas travailler. Sauf qu’à peu près tout le monde y a droit et vous compris. Donc si vos revenus sont à zéro durant la création de votre projet, de négligez pas cette aide qui peut être vitale.

De la même façon, l’ASS est une allocation d’environ 500 euros qui peut vous être attribuée à la fin de vos droits

Financer son entreprise

Bon, les aides, c’est bien, mais votre but est de lancer un business qui fonctionne. Prix, prêts d’honneur, financement régionaux… Autant de solutions auxquelles vous pourriez avoir accès mais dont vous ignorez certainement l’existence.

À la question, « comment financer son entreprise sans apport », je vais partager avec vous le livre que tous les nouveaux entrepreneurs devraient connaître : Le guide du routard des financements d’entreprise.

 

Maintenant que vous savez comment gagner de l’argent pendant la création de votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel à mes services de rédaction Web SEO pour les contenus de vos sites internet. Ne négligez pas l’importance du référencement naturel pour la visibilité de votre business !

3 commentaires sur “Démissionner pour créer son entreprise : comment avoir de l’argent ?”

  1. Ping : Comment se former gratuitement (ou presque) - Rédactrice web SEO

  2. Ping : L’abécédaire de l’entrepreneur - Rédactrice web SEO

Laisser un commentaire